SAINT-JULIEN D'ANCE

LES CROIX

Les croix de St Julien d’Ance

Une balade dans les hameaux

 

(texte et photos de Henriette PETIT)

Sur les chemins, dans les hameaux de notre commune, beaucoup de marques de notre patrimoine sont encore intactes et peuvent ainsi  attiser la curiosité des promeneurs.  Il en est ainsi des croix,

Ces croix en pierre,  en fer ou en fonte,  érigées à des époques différentes, on les trouve à des endroits stratégiques.  Au centre des hameaux, à une intersection, dans les prés, partout elles sont un signe, un repère ou  évoquent un souvenir. Toujours, elles nous rappellent combien la religion était au cœur de la vie quotidienne, accompagnant tant le voyageur que le laboureur. Les  croix appelées croix de mission sont les plus connues. Les missions paroissiales, temps forts de la vie chrétienne existent en Haute Loire depuis la fin du 16 e Siècle. L'abbé Cubizolles[1] parle  de 1618. Elles consistaient en exercices religieux  et sermons donnés par des prédicateurs venus d'ailleurs On parle de St Régis à St Julien. Instituées pour renouveler la foi des fidèles, elles  se terminaient le plus souvent par l'érection d'une croix

Elles sont généralement en fer. Il en est ainsi de la croix de place au centre  du bourg de St Julien de 4 métres de haut. Les hameaux ont aussi en leur temps érigé des croix de mission. A Laprat, le socle annonce la date de 1930. Cette croix a probablement fait l'objet d'arrangements successifs. Ainsi, en son centre découvre-t-on, pourvu que l'on soit un peu attentif, un médaillon avec le Christ en croix. La croix de Voirac est elle, très simple, fabriquée par un artisan local avec ses plats de fer aux extrémités fendues en 4 doigts, les doigts du Christ prêts à recevoir les clous du supplice.

La croix de Vacheresse est aussi probablement une croix de mission puisqu'érigée en 1934 par l'abbé Saby  grâce  au concours de deux paysans-maçons du village, M. Vassel et Morel. La croix elle-même est un remploi plus ancien

Les croix de pierre sont remarquables dans la région. La plus belle - et probablement la plus ancienne ( fin du 16e siècle)- est celle d'Uffarges inscrite à l'Inventaire des Monuments historiques depuis 1930.

Pourtant, d'autres croix de la commune sont aussi dignes de notre admiration. Je parlerais de la croix du Roure dont l'inscription, Favier-1745, semble indiquer qu'elle a été érigée au 18e siècle. Taillée dans un bloc de pierre monolithique sur socle carré, elle est à l’entrée du village.

La croix de Peret s'élève à l'entrée du village  sur un fût de 3 metres de haut . Difficilement perceptible parce que fragile et pour cela  rattachée par un filin à la maison attenante, elle n'offre pas moins la vue admirable de son avers et de son revers.

Le bourg nous offre aussi plusieurs croix de pierre de belle  taille La plus ancienne semble dater de 1594 d'après l'étude de Jean Chaize[2] , la croix des capucins

 et une petite croix étonnante du 20e siècle adossée à la façade d'une maison.

Les croix font aujourd'hui encore l'objet de soins attentifs de la part des riverains et des habitants de la commune. Repeintes, étayées, consolidées, elles signent la présence vivante de la foi chez nous.  


 

[1] Pierre Cubizolles, Le diocése du Puy en Velay des origines à nos jours

[2] Jean Chaize, Les croix du Velay et de la Haute Loire, 1964

 

 

Laprat

 

Croix de mission en fer forgé, 1930                                            détail

 

 

 

 

 

 

Voirac

 

 

   

 

       

          croix de mission de 1839, simple croix

        faite de deux fers  plats aux

        extrémités fendues en 4 doigts

     

 

 

 

 

 

Le Fieu

 

                   Croix de fonte                                       Détail, les clous de la crucifixion

 

 

 

 

Bourianne

 

 

 

 

 

 

      Au pied de l’éboulis de Bourianne,

     une croix en fonte  représentant une

     Vierge aux roses, deux anges à  ses

     pieds.  

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bourg

 

 

 

 

     Croix monumentale, épannelée  datant du

     18 e Siècle  au centre du bourg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Face à la croix monumentale,

     une croix de pierre adossée à  la maison

     Salanon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le haut du bourg

La croix des capucins
1594

(Photos M. Goguely) et H. Petit)

 

 

  La partie supérieure de la croix  d'origine, détériorée, a été remplacée au milieu du XXème siècle par un élément en ciment. A la place, le 31 août 2013 fut inauguré un nouveau croisillon dû au ciseau de Frédéric Pardon. D'un coté le christ crucifié, de l'autre  la vierge portant l'enfant Jésus est survolée par un ange.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          La base du fût ou dé                                                                                          L’inscription sur le socle,

                                                                                                                                                              « Zelo patrum Capucinorum »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Best

 

 

                                            La croix du Best a été datée de 1541

                               Le fût est brisé , renforcé par du ciment, alors que le socle,octogonal,

                               est blasonné d’armoiries

                               Le croisillon-de pierre- a été remplacé par une simple croix de fer

                               Il est probable que la mutilation de la croix date de la Révolution.

 

 

 

 

 

 

 

 

     La croix du Best est à l’intersection des routes du Best,

     de St Julien et de Longefond                                                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Uffarges

 

 

 

 

 

      La croix d’Uffarges est probablement la croix la plus ancienne de la

     commune. 

     Elle  daterait de la fin du 16ème siecle , la fin de « l’âge d’or »

     Cette croix est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments

     historiques  depuis  le 11 juin 1930

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                  L’avers de la Croix, un Christ nimbé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         Une Pieta sur le revers de la croix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’entrée du village d’Uffarges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                              détail

 

 

 

 

Longefond

 

 

 Croix de fonte, entrée du village                  Croix de fer, au bord du chemin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vacheresse

 

 

 

 

 

 

 

 

      La croix de Vacheresse  a été érigée en 1934 par

   l’abbé Saby, grâce au concours de deux artisans du

   village, M. Vassel et Morel

 

 

 

 

 

 

Détails du croisillon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pilhac

 

 

 

 

 

Le Rodier

 

 

 

     

 

      Cette croix très particulière semble commémorer une mort

      brutale. Le fût, rond et noir, est agrémenté des symboles

      de la Cène, la vigne et l’épi de blé

 

 

 

 

 

 

 

Le Roure

 

 

La croix du Roure est datée de 1747

Taillée dans un bloc de pierre monolithique sur socle carré, elle est à l’entrée du village

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une croix de fer adossée à un mur de propriété

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bouchet Pilhac

 

 

 

 

 

Haut de page